Gestion des eaux urbaines par temps de pluie

L’assainissement urbain traditionnel a accordé la première priorité à la protection de l’Homme, avant celle de la nature. Une nouvelle orientation vu le jour suite à l’urbanisation croissante. En effet, il est apparu que l’ancienne approche conduit à des problèmes en hydrologie urbaine. Au lieu d’évacuer aussi rapidement que possible toutes les eaux de ruissellement présentes dans une zone urbaine, on cherche des possibilités d’introduire les eaux pluviales aussi lentement que possible dans un cycle de l’eau naturel et à petite échelle.

L’objectif est d’éviter ou de réduire le ruissellement et la pollution des eaux pluviales par infiltration sur des surfaces perméables, l’utilisation de toits plats végétalisés, etc. (ce que l’on appelle la priorité 0). Ce n’est que lorsque ces mesures auront été utilisées à leur plein potentiel que les priorités de la législation sur la protection des eaux seront appliquées au traitement des eaux de ruissellement qui s’écoulent néanmoins des zones bâties et imperméabilisées :

  • Priorité 1 : Infiltration
  • Priorité 2 :Rejet dans un milieu récepteur (avec rétention si nécessaire)
  • Priorité 3: Rejet dans le réseau d’assainissement unitaire

Dans le contexte de l’adaptation au changement climatique, qui conduit à des pluies plus intenses et plus fréquentes ainsi qu’à des vagues de chaleur plus prononcées, la bonne utilisation de l’eau de pluie devient encore plus importante. Après tout, la gestion intégrée des eaux pluviale contribue bien plus qu’un simple système d’évacuation des eaux urbaines fonctionnel :

  • Les eaux pluviales qui ne « disparaissent » pas immédiatement dans le sous-sol peuvent être délibérément utilisées comme élément d’aménagement urbain.
  • Cela encourage la biodiversité.
  • Elle a un effet rafraîchissant et réduit les effets des « îlots de chaleur » locaux dans les zones urbaines.
  • Elle contribue à limiter les dégâts causés par le ruissellement de surface

Directive du VSA Gestion des eaux urbaines par temps de pluie

Des principes importants sur la bonne gestion des eaux pluviales figurent dans la directive du VSA Gestion des eaux urbaines par temps de pluie (2019). D’autres informations sur les matériaux respectueux de l’environnement et les mesures à la source sont données plus bas sur cette page, dans la zone de téléchargement.

Errata de la directive

Toutes les rectifications de la directive « Gestion des eaux urbaines par temps de pluie » connues à ce jour sont mentionnées ci-après :

Concerne les versions DE et FR 
Chapitre 5.3
Erreur de renvoi en page 42 du module de base. Les diagrammes en Annexe 2 du module DA ne permettent pas de calculer le débit de crue. Le débit de crue peut être calculé p. ex. avec la norme VSS SN 640 350.

Renvois/références
Page 12

[60] La directive de l’OFT « État de la technique de sécurité pour l’infrastructure ferroviaire » (2011) a été remplacée par la directive « Mesures à prendre sur les infrastructures ferroviaires selon l’ordonnance sur les accidents majeurs dans le cadre d’une procédure d’approbation des plans » (2019).

Page. 12

Concerne la version FR :  Tableau B8
Dernière ligne: ‘Soustraction du nombre de nettoyages mécaniques par mois’ à la place de ‘Nombre de nettoyages mécaniques par mois’.

Chapitre 3 :
Dans le titre « Valeurs limites d’immissions pour la planification des mesures » et dans le texte, le terme « valeurs limites d’immissions » est utilisé à tort. Il convient de parler de « valeurs indicatives d’immissions » dans le titre et dans tout le texte.

Concerne les versions DE et FR :
Erreur de signe dans l’équation DB11 – page 35 du module DB

Concerne les versions DE et FR :
La Figure 1 a été remplacée. La recommandation avec la figure actualisée peut être téléchargée depuis le site web de la KBOB : https://www.kbob.admin.ch/kbob/de/home.html

Concerne les versions DE et FR :
Les pages 29, 40 et 44 contiennent une référence obsolète : SN 640 350 (édition 2000). La référence correcte est celle à la dernière édition : SN 640 350 (édition 2019). En plus: La VSS a changé sa numérotation et ai enlevé tous les 6. La VSS 640 350 qui est citée est maintenant just la VSS 40 350.

Veuillez signaler d’autres erreurs / corrections éventuelles au VSA: yvonne.gander@vsa.ch 

Impact

La directive publiée en 2019 remplace les directives et publications suivantes :

  • Directive « Évacuation des eaux pluviales » 2002
  • Guide Protection des eaux lors de l’évacuation des eaux des voies de communication
  • Rejets pluviaux urbains dans les eaux de surface (STORM) :
    • Directive pour la planification conceptuelle de mesures de protection (2007)
    • Directive technique (2013)

Structure de la directive et achat dans la VSA-Shop

Un aperçu et des informations complémentaires sur le contenu et la structure de la directive figurent dans l’article technique, d’Aqua&Gas, No 4 .La directive peut être obtenue comme suit :

Envoi de base

Envoi complet 

Envoi supplémentaire 

Les répertoires 2, 3 et 5, qui ne sont pas compris dans l’envoi de base, peuvent être commandés sans classeur. L’envoi supplémentaire est prévu pour ceux qui ont déjà commandé l’« envoi de base » et souhaitent se procurer les modules restants à posteriori. L’envoi supplémentaire pourra être obtenu au cours de l’été 2020, avec la publication du module G (répertoire 2). Si vous devez disposer plus tôt des répertoires 3 et 5 existants, veuillez contacter  evelyn.maechler@vsa.ch

Module G

Le module G (module Analyse de la qualité de l’eau), qui est compris dans l’envoi complet, n’est pas encore disponible. Il devrait l’être au cours du printemps 2021. Les bénéficiaires de l’envoi complet recevront le module G manquant en temps utile par poste ou comme fichier PDF par e-mail.

Autres documents

Les documents suivants sont en rapport avec la directive « Gestion des eaux urbaines par temps de pluie ». Ils peuvent être téléchargés gratuitement à la fin de la page, imprimés si nécessaire et classés dans le répertoire 11 de la directive. La liste est actualisée à intervalles réguliers par le VSA. 

  • Document « Explications sur le regroupement des directives sur les eaux pluviales »:
    Les réflexions faites, ou les décisions prises, dans le cadre de l’élaboration de la directive « Gestion des eaux urbaines par temps de pluie » ont été consignées dans un document séparé. Ces « Explications sur la fusion des directives sur les eaux pluviales » ne font pas officiellement partie de la directive et n’existent qu’en allemand («Erläuterungen zur Zusammenführung der Regenwasserrichtlinien»). Leur apparence ne correspond pas à la mise en page des modules contenus dans les répertoires 1 à 8. 

Sujets connexes 

Dispositif d’adsorption

Selon la législation fédérale sur la protection des eaux, l’infiltration est la première priorité dans le cadre de la gestion des eaux pluviales. L’objectif est ici une infiltration de surface par une couche de sol revitalisée. Toutefois, une place suffisante pour de telles installations d’infiltration n’est pas toujours disponible. Dans de tels cas, une alternative peut être le remplacement du sol naturel par une couche filtrante artificielle (dispositif d’adsorption). Vous trouverez ici des informations sur les dispositifs d’adsorption (documents disponibles uniquement en allemand).

Données de pluie

Pour une planification quantitative de la gestion des eaux pluviales, il faut disposer de données de pluie comme grandeurs d’entrée. Des informations sur les données de pluie figurent ici.

Eaux de chaussée

Les eaux pluviales des chaussées s’ajoutent aux eaux pluviales des toitures, façades et places. Ces eaux de chaussée doivent également être éliminées conformément à la législation. Les prescriptions afférentes se trouvent ici.

Documents