Le PGEE comme planification stratégique 

Une planification stable et à long terme – la gestion des infrastructures – est nécessaire pour l’exploitation et le maintien de la valeur des ouvrages du réseau d’assainissement qui nécessitent des investissements importants, ont une longue durée de vie et sont pour la plupart invisibles. Celle-ci englobe, outre l’infrastructure de l’assainissement urbain, les autres infrastructures de réseau telles qu’eau potable, courant électrique etc. 

Un auxiliaire précieux pour l’élaboration d’une stratégie d’infrastructure est le manuel Gestion des infrastructures du VSA et de l’ASIC. Il peut être commandé auprès de l’Association suisse Infrastructures Communales.

Le plan général d’évacuation des eaux (PGEEpermet d’aborder la planification stratégique dans le domaine de l’assainissement urbain, de définir les actions nécessaires et d’encadrer les délais de mise en œuvre – il constitue le cœur de la gestion des infrastructures de l’assainissement urbain. Le PGEE assure une protection adéquate des eaux et un assainissement urbain approprié. L’élaboration du plan d’évacuation des eaux est réalisée à l’aide de divers sous-projets. Le résultat de ces projets (plans, rapports etc.) est appelé globalement « PGEE ». Les PGEE communaux de chaque commune sont alors complétés par des PGEE régionaux, dans lesquels des prescriptions de conception sont notamment fixées pour la gestion du réseau d’assainissement au niveau du syndicat ou du bassin versant de STEP.

Les PGEE sont complétés par d’autres tâches de la gestion des infrastructures dont la périodicité diffère : 

  • Tâches permanentes
    On entend par tâches permanentes des tâches qui assurent le fonctionnement et l’entretien régulier des installations existantes. Il s’agit par exemple du traitement d’autorisations en matière de protection des eaux, de l’entretien opérationnel de la canalisation et de l’actualisation continue des données de l’assainissement urbain.
  • Tâches périodiques
    Ces tâches sont importantes pour une gestion efficace de l’assainissement urbain, mais ne doivent pas être réalisées quotidiennement ou à un rythme comparable. Cette catégorie comprend p. ex. la budgétisation / planification financière annuelle, le contrôle des actions (p. ex. dans le cadre d’une vérification du PGEE) ou aussi le recouvrement des taxes d’assainissement.
  • Tâches rares
    Il s’agit p. ex. des remaniements de sous-projets du PGEE, si nécessaire. Elles ont le caractère d’un projet et sont des tâches plus ou moins rares et limitées dans le temps.
La figure représente schématiquement l’interaction entre les diverses tâches de périodicités différentes du PGEE. 
LegendeLégende
DaueraufgabenTâches permanentes
Periodische AufgabenTâches périodiques
Selbene AufgabenTâches rares
Strategische Überprüfung und Abstimmung Verbands-GEPVérification stratégique et harmonisation PGEE intercommunal
Betrieblicher UnterhaltEntretien opérationnel
Baulicher UnterhaltEntretien de la construction
Erhaltungs-managementGestion de l’entretien
DatenbewirtschaftungExploitation des données
FinanzplanungPlanification financière
Neu-und AusbautenNouvelles constructions et extensions
Überarbeitung GEP-TeilprojekteRemaniement de sous-projets du PGEE

Pour l’actualisation du PGEE initial, le VSA met à disposition depuis 2010 le  cahier des charges type (télécharger) pour le plan général d’évacuation des eaux (PGEE). Toutes les références du cahier des charges type ont été mises à jour en 2020. L’harmonisation avec le Guide des données PGEE  et la directive Gestion des eaux urbaines par temps de pluie (2019) ), ainsi que l’intégration de nouveaux sujets, comme la gestion de l’écoulement superficiel, sont prévues pour la période 2021 à 2023.

En complément du cahier des charges type PGEE, le VSA propose le cours  Spécialiste du PGEE.

Gestion des données

Dans la gestion des infrastructures, l’exploitation professionnelle des données joue un rôle central. Cela est tout particulièrement vrai pour l’assainissement urbain, car il englobe une multitude de tâches, d’acteurs et de responsabilités. Pour assurer la congruence des données et leur disponibilité permanente pour l’exploitation, le PGEE et d’autres plans, il faut qu’elles aient une structure uniforme, aient été correctement collectées et soient régulièrement mises à jour. Des informations utiles sur la gestion des données figurent ici.

Le VSA propose le cours Spécialiste des données pour permettre aux personnes responsables de l’exploitation des données dans les bureaux d’ingénierie, les communes et les syndicats des eaux usées d’acquérir les connaissances techniques nécessaires.